lundi 29 octobre 2012

A-t-on vraiment besoin d'un associé ?


Lorsqu'on démarre une affaire seul ou que celle que l'on a démarré il y a quelques temps commence à prendre de l'importance, on peut se poser la question de l'arrivée d'un associé .

Par associé, j'entends une personne qui va partager avec soi les responsabilités au niveau de l'entreprise, mais également les bénéfices ou les pertes. C'est également la personne avec qui il va falloir partager la prise de décision et les options de développement de l'entreprise.


Mais a-t-on réellement besoin d'un associé ? Ne peut-on pas continuer à gérer son entreprise seul(e) ?

Voici quelques éléments de réponse.

1) De l'importance d'avoir un associé

Le premier avantage d'avoir un associé est que l'on n'est plus seul. Certes cela peut être perçu comme un inconvénient, mais cela permet surtout de résoudre le problème majeur auquel le dirigeant d'entreprise est confronté : la solitude.
Or on sait que parfois, la solitude du dirigeant confronté à des difficultés peut lui être fatale dans la mesure où il n'est plus capable de prendre le recul nécessaire à la prise de bonnes décisions. La présence d'un associé permet de limiter ce risque.

Par ailleurs, la présence d'un associé dans l'entreprise signifie clairement un partage des risques. En effet, un associé, du seul fait qu'il ait des parts sociales dans l'entreprise, partage avec vous les risques financiers de l'entreprise. Même si cela n'évite pas l'arrivée de problèmes, vous avez au moins deux personnes qui sont très motivées pour que tout se passe bien ! Vous et votre associé.

De plus, lorsqu'un associé arrive , il est souvent accompagné d'argent ... Soit il arrive dans l'entreprise en y augmentant le capital, soit il fait un apport en compte courant, moyennant l'obtention de quelques part du capital de l'entreprise. Dans tous les cas, il amène de l'argent qui peut servir soit à soulager la trésorerie, soit à investir. Le tout en se passant des banques !

Enfin, l'associé n'arrive pas qu'avec de l'argent, il arrive avec son histoire, ses compétences, son carnet d'adresses et ses idées. Cet apport peut être un véritable atout pour l'entreprise. Non seulement vous pourrez confronter vos idées et en trouver une à laquelle vous n'auriez jamais pensé sans avoir cette discussion, mais vous pourrez également vous lancer sur des marchés ou créer des produits innovants tout simplement parce que votre associé, par ses compétences ou ses relations vous permettra d'évoluer.

2) Pourquoi un associé ne sert à rien

Avoir un associé est un souci car il est là ! Cela peut sembler évident, mais il y a des fois où vous auriez aimé décider seul. Et puis, si vous avez besoin d'échanger votre point de vue, vous avez vos conseils (financier, juridique), ou un coach.
En d'autres termes, si vous recherchez un sparing partner, vos conseils sont là, et il n'est pas besoin de faire venir un associé dans l'entreprise pour cela. Surtout si vous n'avez pas besoin d'échanger en permanence ...

Car avoir un associé, c'est aussi perdre de sa liberté. Vous voulez investir ? Vous devez d'abord en discuter avec votre associé ! Et s'il n'est pas d'accord ? Il faut négocier, convaincre ... Bref, passer beaucoup de temps pour prendre une décision que vous auriez pu prendre en quelques minutes ! Si vous vous êtes mis à votre compte, ce n'est pas pour rendre des comptes ou demander son avis à un autre !

Autre aspect non négligeable : il faut apprendre à partager ! Si votre entreprise dégage des résultats importants, vous pouvez prendre l'option d'un versement de dividendes en récompense de votre travail. Mais si vous êtes deux, il va falloir partager en fonction du nombre de parts de chacun ... Il en reste donc moins pour vous !

Lorsque vous faites entrer un associé dans votre entreprise, qui vous garantit qu'il ne va pas essayer de vous évincer ? En effet, même si vous êtes majoritaire, il peut tenter de prendre votre place en se présentant à vos clients, à votre personnel ou à vos fournisseurs comme étant le décideur. Et puis s'il ne réussit pas à prendre votre place juridiquement parlant, il peut en revanche, monter une structure en parallèle, qui va finir par vous prendre vos clients et votre personnel !

3) Alors, pour ou contre ?

Le premier constat qu'il faut faire est que l'arrivée d'un associé dans l'entreprise est de votre fait ! Cela signifie que si vous décidez de prendre un associé avec vous, c'est parce que vous avez décidé de le faire. Une fois que ce principe est adopté, il faut trouver le bon associé. Cela peut être suite à une rencontre ou suite à l'absorption d'un de vos concurrents. L'article de Cédric Labeau "Trouver le bon associé" vous guidera utilement dans cette quête.
Dans tous les cas, il faut presque voir un associé comme un conjoint, avec qui vous allez partager le meilleur et le pire de votre vie professionnelle !

Et puis, il ne faut pas hésiter à se faire conseiller sur la façon dans l'associé va entrer dans l'entreprise . Si vous souhaitez principalement avoir un apport en compte courant, mais garder les mains libres pour les décisions importantes, c'est possible, mais il faudra préciser les choses dès le départ.

En fait, le plus important est de ne pas se mentir : pour quelle raison voulez-vous un associé et qu'êtes-vous prêt à sacrifier pour cela !

Enfin, il ne faut pas perdre de vue qu'à deux on est souvent plus fort que tout seul. En d'autres termes, vous perdrez peut-être quelques parts du capital de votre société, mais si votre association permet de générer plus de revenus et de bénéfices que ce que vous auriez pu faire seul, il n'y a pas à hésiter !


 Et vous, avez-vous pris un associé et pourquoi ? Comment se passe votre collaboration ?

Pour aller plus loin :

           

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire